Canaux internes post-traitementProcédé unique pour l'impression 3D métal

Finition des impressions 3D : réduction de la rugosité de la surface interne

Post-traitement des impressions 3D, canaux internes

L’impression 3D est sans aucun doute une technologie à fort potentiel pour produire des composants avec des cavités et des canaux internes. Ces canaux internes peuvent prendre des formes particulièrement complexes grâce à l’impression 3D. Cependant, imprimer de tels canaux est une chose, mais affiner ces canaux compliqués en est une autre. La question ici est donc : « Comment les cavités/canaux internes des composants imprimés en métal en 3D sont-ils post-traités ? »

Réduire la rugosité de surface

En collaboration avec des étudiants en ingénierie de l’Université de Gand, Raytech a étudié les possibilités de post-traitement des canaux internes des pièces imprimées en 3D sur métal. Cette étude s’appuie sur une étude déjà existante initiée plus tôt par l’équipe Raytech. La base de cette étude a toujours été une combinaison de différentes techniques de finition, dans ce cas le sablage et le polissage chimique.

 

Jusqu’à 80 % de rugosité de surface en moins (alliage Ti64)

Grâce à des recherches et principalement grâce à des tests fréquents, un résultat final très agréable, presque spectaculaire, a finalement été obtenu. Grâce à une combinaison de différentes méthodes de sablage et de polissage chimique, il est possible d’obtenir une réduction de la rugosité de la surface interne de 80 %.

Malgré les bons résultats qu’on peut obtenir avec cette technique, il est important de mentionner que cette méthode de post-traitement a également des limites. De plus, il y a aussi des conditions à remplir avant de finir une pièce imprimée en 3D avec cette technique :

  • Les règles de conception pour l’impression 3D en métal doivent toujours être respectées. Un aperçu détaillé de ces directives peut être demandé via
    • Évitez autant que possible les supports inutils. Moins de support = moins de post-traitement = plus les surfaces sont lisses
    • Évitez les volumes inutiles.
    • Visez autant que possible une épaisseur de couche faible. Des épaisseurs de couche plus faibles donnent des surfaces plus lisses (effet marche d’escalier).
  • Afin d’obtenir finalement des canaux internes lisses, il est important de commencer le processus de finition avec une pièce imprimée de qualité. Une fois que des écarts ou des imperfections se sont produits pendant l’impression, il faudra des efforts supplémentaires pour obtenir ces pièces dans les tolérances. Le post-traitement des pièces mal imprimées nécessite plus de temps de traitement et une plus grande utilisation des ressources de post-traitement.
  • L’épaisseur de paroi des canaux/cavités internes doit être suffisamment grande. La paroi doit être conçue pour résister aux pressions utilisées pendant le processus de finition.
  • Le meilleur résultat est obtenu si un flux circulant d’agents de finition peut s’écouler à travers les canaux.
  • Le procédé a été principalement testé sur des alliages de titane. Afin de pouvoir utiliser le processus de finition pour d’autres matériaux, d’autres paramètres et réglages doivent être utilisés.

 

Applications courantes

  • Lances (nozzles)
  • Valves et manifolds hydrauliques
  • Transport de liquide
  • Systèmes de refroidissement intégrés

Le post-traitement des canaux internes des impressions 3D utilisant cette technique est déjà appliqué à diverses pièces imprimées en 3D. Plus d’informations sur la finition interne des pièces métalliques imprimées en 3D peuvent être demandées via